Nice, France
+33 (0)6 2582 4649
patrice.larmoyer@gmail.com

Optimisation du Product Evolution Process

le LEAN résolument et raisonnablement

Dans le monde industriel, l’efficacité a d’abord été recherchée dans les processus manufacturiers. Le LEAN développé dans l’automobile s’est exporté à toutes les industries, permettant d’améliorer la productivité, ainsi que la réactivité.
les processus Office n’ont pas fait l’objet d’un tel focus. Les enjeux d’efficacité sont donc énormes. Ils couvrent le back-office aussi bien que le front-office. Par exemple Support Client, développement R&D, service, facturation, etc…

le Processus d’Evolution des Produits

Dans la BU Industrial Automation de Schneider Electric, le Processus d’Evolution des Produits est exécuté sur 6 sites de R&D en Europe, Asie et USA. Le portefeuille de Produits est aussi varié que sensors, boutons poussoirs, automates programmables, HMI, variateurs de vitesse, moteurs ou commandes numériques. Ils mettent en oeuvre diverses technologies : mécanique, électromecanique, électronique, logiciel.
Le processus PEP gouverne l’évolution des produits pour amélioration de la qualité, la gestion des obsolescences et les QVE.

les 4 facteurs de succès du projet LEAN Office

Si les principes sont les mêmes que en LEAN Manufacturing, la méthode et l’approche en workshop est assez différente ; on ne voit pas circuler la matière.
Ces processus étant souvent transverse, ils couvrent des domaines très vastes, ce qui rend impossible le diagnostique sur l’ensemble du périmètre
Il convient donc de conduire le projet avec une méthode adaptée. Voici quelques facteurs de succès

1. le choix du secteur secteur pilote

Le diagnostic sera déterminant pour l’identification des actions d’amélioration et l’évaluation de leur impact. Mais on ne peut pas travailler efficacement sur un périmètre très large. Le choix du secteur pilote est critique : il doit être petit mais représentatif de la majorité des activités sur l’ensemble du périmètre.
Ici nous avons retenu activité Drives/une ligne de produits/une technologie

2. être transparent sur les objectifs

L’engagement des participants repose sur leur compréhension des objectifs. Il est particulièrement critique de parler de productivité dès le début du projet. Mais il faut aussi que les participants s’y retrouve : ne pas oublier la satisfaction clients et les conditions de travail

3. soigner son plan de communication

Les actions du secteurs pilotes seront « extrapolées » sur les autres secteurs. Les difficulté du déploiement peuvent venir des Managers qui devront ouvrir les portes et consacrer quelques ressources de projet, ou des acteurs qui considèreront que les actions ne sont pas pertinentes pour leur secteur. Le plan de communication doit bien identifier ses cibles, leurs attentes ou leurs objections. Il doit être large et intense.

4. les KPI ! ni trop peu, ni pas assez…

Le projet doit s’assurer que les impacts vont bien être obtenus. Rien de tels que de mesurer l’évolution des performances. Mais attention le sujet des KPIs est toujours polémique. Il est nécessaire mais ne doit pas être trop lourd.
Ni trop peu, ni pas assez !

des résultats mesurés

Le diagnostique LEAN a permis d’identifier les 3 axes majeurs d’amélioration. Validés sur le secteur pilote, ils ont été déployés sur l’ensemble des sites. Résultats : productivité, réactivité pour les clients, bien-être des employés.



Patrice Larmoyer

patrice.larmoyer@gmail.com , +33 (0)6 2582 4649

Une réponse

  1. Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour débuter avec la modération, la modification et la suppression de commentaires, veuillez visiter l’écran des Commentaires dans le Tableau de bord.
    Les avatars des personnes qui commentent arrivent depuis Gravatar.

Les commentaires sont fermés.